InfoMoto.org
InfoMoto.org > Autour des 2 roues > Qu’est-ce que l’épreuve du plateau en permis moto ?

Qu’est-ce que l’épreuve du plateau en permis moto ?

permis moto

L’épreuve du plateau est une étape indispensable pour tous ceux qui recherchent le permis moto. C’est un examen qui se fait en trois différents tests qui vont prouver qu’un candidat a les aptitudes nécessaires pour recevoir le permis de conduire. Voici plus de détails sur cette activité de conduite.

Présentation de l’épreuve plateau en permis moto

L’épreuve plateau en permis moto est également dénommée épreuve hors circulation des permis A. Cet examen s’effectue en deuxième étape suite à l’Examen Théorique Moto. Avant de suivre l’épreuve de plateau en permis moto, le candidat doit alors suivre une formation d’au moins 8 heures sur piste.

De plus, il devra observer au minimum 12 heures d’initiation sur une route. Après ces étapes, les candidats se présenteront à l’épreuve hors circulation, qui va commencer par le contrôle de la moto. Cette vérification sera suivie par un test de maniabilité ainsi qu’un test oral auquel les conducteurs seront soumis.

L’examen de conduite des deux-roues motorisés “hors circulation” a une durée précise de 17 minutes et 30 secondes. Il vise à vérifier si chaque candidat a une maîtrise suffisante de la moto et qu’il détient des connaissances nécessaires en termes de sécurité routière.

Les étapes de l’épreuve plateau en permis moto

Une bonne compréhension du déroulement des trois étapes de la présente évaluation est indispensable. Elle permettra certainement à tous ceux qui aspirent au permis moto de mieux se préparer en conséquence.

La vérification du véhicule

Au cours de cette phase, trois différentes questions seront posées aux candidats. Le questionnaire sera axé sur les vérifications techniques. L’inspecteur aura une fiche à sa possession pour noter sur la qualité des commandes de l’engin, des composantes techniques, de l’éclairage et des accessoires de sécurité de la moto.

Le candidat motard doit répondre de manière théorique à chaque question qui lui sera posée sur chacun des éléments cités. Après cela, il va effectuer les vérifications liées à chaque question pour montrer à l’examinateur qu’il maîtrise toutes les parties techniques de ses deux-roues motorisés.

La maniabilité de la moto

Le test de maniabilité se fait en trois différentes phases. D’abord, l’aspirant doit prouver qu’il peut conduire la moto sans l’allumer. Il devra alors faire circuler la moto sur trois circuits sans activer le moteur. L’objectif est de permettre à l’inspecteur de savoir si le candidat peut supporter le poids de son véhicule.

Ensuite, l’aspirant sera amené à circuler lentement sur un circuit choisi pour la cause. Cela permet de connaître la capacité du candidat à rouler faiblement et à maîtriser son équilibre. Enfin, la potentialité du postulant de rouler à allure normale sera mise à l’épreuve.

L’épreuve orale

Suite aux tests de maniabilité, le postulant va être questionné sur 12 fiches qui traiteront en détail les sujets du motard et de sa moto. Il y aura aussi des questions sur la formation au permis moto, sur la réglementation et les éléments de signalisation propres aux deux-roues motorisés. Le candidat doit développer un argumentaire organisé en répondant à au moins deux tiers des questions.

La notation et la validation de l’épreuve plateau en permis moto

Le système de lettre est utilisé pour noter chaque test de l’épreuve plateau. Ainsi, lorsque le candidat a bien réussi l’évaluation, l’examinateur lui mentionne la lettre A. Ceux qui ont une maîtrise moyenne reçoivent la lettre B. Un candidat qui ne maîtrise pas les différentes procédures obtiendra quant à lui la notation C. Pour réussir à l’examen, il faudra que le candidat obtienne au moins une lettre A et aucun C au terme des tests de maniabilité.

-- PUBLICITÉ --
Pneus moto
-- PUBLICITÉ --
Moto électrique